Aventures et mésaventures du baron de Münchhausen by Bürger Gottfried August

Aventures et mésaventures du baron de Münchhausen by Bürger Gottfried August

Auteur:Bürger, Gottfried August [Bürger, Gottfried August]
La langue: fra
Format: epub
Tags: Nouvelles - Contes
Éditeur: Ebooks libres et gratuits
Publié: 2011-06-04T22:00:00+00:00


CHAPITRE XII

Septième aventure de mer.

Récits authentiques d’un partisan qui prit la parole en l’absence du baron.

Après avoir racontée l’aventure qui précède, le baron se retira, laissant la société en belle humeur ; en sortant, il promit de donner à la première occasion les aventures de son père, jointes à d’autres anecdotes des plus merveilleuses.

Comme chacun disait son mot sur les récits du baron, une des personnes de la société, qui l’avait accompagné dans son voyage en Turquie, rapporta qu’il existait non loin de Constantinople une pièce de canon énorme, dont le baron Tott a fait mention dans ses Mémoires. Voici à peu près, autant que je m’en souviens, ce qu’il en dit :

« Les Turcs avaient posé sur la citadelle, non loin de la ville, au bord du célèbre fleuve le Simoïs, un formidable canon. Il était coulé en bronze, et lançait des boulets de marbre d’au moins onze cents livres. J’avais grand désir de tirer ce canon, dit le baron Tott, pour juger de son effet. Toute l’armée tremblait à la pensée de cet acte audacieux, car on tenait pour certain que la commotion ferait crouler la citadelle et la ville entière. J’obtins cependant la permission que je demandais. Il ne fallut pas moins de trois cent trente livres de poudre pour charger la pièce ; le boulet que j’y mis pesait, comme je l’ai dit plus haut, onze cents livres. Au moment où le canonnier approcha la mèche, les curieux qui m’entouraient se reculèrent à une distance respectueuse. J’eus toutes les peines du monde à persuader au pacha, qui assistait à l’expérience, qu’il n’y avait rien à redouter. Le canonnier lui-même, qui devait sur mon signal mettre le feu à la pièce, était extrêmement ému. Je me postai derrière la place, dans un réduit ; je donnai le signal, et au même instant je ressentis une secousse pareille à celle que produirait un tremblement de terre. À environ trois cents toises le boulet éclata en trois morceaux qui volèrent par-dessus le détroit, refoulèrent les eaux sur la rive, et couvrirent d’écume le canal, tout large qu’il était. »

Tels sont, messieurs, si ma mémoire me sert bien, les détails que donne le baron Tott sur le plus grand canon qu’il y ait eu au monde. Lorsque je visitai ce pays avec le baron de Münchhausen, l’histoire du baron Tott était encore citée comme un exemple de courage et de sang-froid.

Mon protecteur, qui ne pouvait supporter qu’un Français fît plus et mieux que lui, prit le canon sur son épaule et, après l’avoir placé bien en équilibre, sauta droit dans la mer, et nagea jusqu’à l’autre bord du canal. Malheureusement il eut la fâcheuse idée de lancer le canon dans la citadelle et de le renvoyer à première place : je dis malheureusement, parce qu’il lui glissa de la main au moment où il le balançait pour le jeter : de sorte que la pièce tomba dans le canal, où elle repose encore et où elle reposera probablement jusqu’au jour du Jugement dernier.



Télécharger



Déni de responsabilité:
Ce site ne stocke aucun fichier sur son serveur. Nous ne faisons qu'indexer et lier au contenu fourni par d'autres sites. Veuillez contacter les fournisseurs de contenu pour supprimer le contenu des droits d'auteur, le cas échéant, et nous envoyer un courrier électronique. Nous supprimerons immédiatement les liens ou contenus pertinents.